quinta-feira, 28 de novembro de 2013

Elle qui m'a.

Pour A. Cortez.

Je vous assure: Elle est mon amour. 
Son corps c’est une chose du mal, divine.
Dans son bras, je suis perdu, je suis sauvé.  
Quand  mon corps touche sa peau,
M’âme s’élève. Je suis.
Je veux son amour tous les jours. 
Ma petite, elle aime comment un assassine.
Et moi, je me donne comment une victime heureuse.
Alors tous mes peurs ont passés.
Et sur elle, moi, je veux m’achever.  

                                                                                                     

Um comentário: